22102010495rsolutiondelcran.jpg

 

Depuis que Carrefour a mis en place sa »ligne bleue » et l’ordre de mobilisation générale des caissières censé s’ensuivre (mais qui sont ces serpents qui sifflent sur les chaussettes de l’archiduchesse ?), j’ai l’impression de contempler la ligne bleue des Vosges si chère à Ferry (Jules, pas Luc), chaque fois que je vais acheter mon Munster et ma choucroute.

 

D’ailleurs, au moment de dégainer ma carte, bleue elle aussi, je sens que « monte jusqu’à mon coeur fidèle la plainte touchante des vaincus » de l’euro(pe)…