28092010454rsolutiondelcran.jpg

 

Il ne s’agit pas du titre d’un inédit de Fellini, mais du nom de la toute nouvelle AMAP qui vient de s’implanter sur Artigues. Les AMAP sont ces associations qui mettent en contact des agriculteurs et des consommateurs, ces derniers s’engageant à acheter aux premiers, chaque semaine, un panier de fruits ou légumes et pour une durée déterminée.

 

Un système qui favorise une agriculture raisonnée et un circuit de distribution très local, et qui rencontre un vif succès..

 

C’est le mardi soir, avenue du Périgord, que l’Amap-Art distribue ses paniers. Hier,  Marie-Thérèse, qui vient tout exprès de Bassens, me fait gentiment l’inventaire du sien: carottes, poireaux, radis, tomates et tomates-cerises, navets, salades. Bien entendu, on ne choisit pas et l’assortiment varie en fonction des saisons.

 

Marie-Thérèse est une consommatrice avisée: elle a tout pesé et tout calculé la semaine précédente. Son panier lui aurait coûté le double si elle avait acheté ses légumes au rayon bio de Leclerc ou dans une épicerie bio. Elle a vérifié les prix auprès de ces deux points de vente (mais j’ai complètement oublié les chiffres qu’elle m’a donnés, hélas).

 

L’Amap-Art affiche déjà complet (une cinquantaine d’adhérents), mais l’engagement actuel étant de six mois, les personnes intéressées peuvent quand même laisser leurs coordonnées auprès de la présidente Valérie Laboye :06-16-08-04-02.