dsc2833rsolutiondelcran.jpg

 

Cette année, la star du vide-grenier artiguais était Jean-Jacques et son chapeau fleuri:

 

dsc2832rsolutiondelcran.jpg

 

Malheureusement, ce n’est pas sur son stand que j’ai trouvé mes petits bonheurs de chine.

 

Visez un peu cette terrifiante « Madonna alla sedia », le célèbre tondo de Raphaël, ici minutieusement reportée sur canevas, et soigneusement encadrée. Avec son regard injecté de sang, elle semble plus sortir d’un roman de Stephen King que du Palazzo Pitti:

 

dsc2836rsolutiondelcran.jpg

 

 

 Plus loin, de vrais livres de grenier:

 

dsc2838rsolutiondelcran.jpg

 

Mais qui, de nos jours, oserait encore lire Roger Peyrefitte? Et qui oserait encore illustrer Cendrars d’un dessin de Siné? Et pourquoi ne lit-on plus Montherlant, que mon grand-père aimait tant?

 

Retour à la maison. Je planque l’écureuil empaillé et le masque de renard, et je brandis mon seul achat avouable:

 

dsc2841rsolutiondelcran.jpg

 

 

D’ailleurs, je ne résiste pas à l’envie de vous faire partager un extrait de sa préface:

 

« Le présent ouvrage est un roman à clef. J’espère bien que personne n’aura l’inélégance d’y appliquer les clefs, les clefs du Mensonge, ni n’aura la pauvreté de s’y reconnaître en regardant le voisin par le trou de la serrure. »

 

Mais impossible de planquer un authentique motif de divorce: les porte-fusils en cornes de buffle.

 

dsc2837rsolutiondelcran.jpg

 

 (« Mais tu sais bien qu’on manque toujours de porte-manteaux! » « Et la faute aux manteaux de QUI? »)

 

Vous aurez compris qui incarne le principe de réalité dans le couple… Alors que cet ingrat devrait remercier chaque jour le Ciel de m’avoir mis sur sa rectiligne et goudronnée foutue route, pour que l’on s’emmène au bout du monde et même au-delà, non mais.

 

Il a fini par me pardonner, comme toujours. Avant tout, parce que cet homme est intrinsèquement bon.

 

Mais surtout parce que je lui ai raconté comment j’avais si héroïquement résisté au puissant sortilège de la madone vaudoue, 10 euros seulement.