Mauvaise foi

 

dsc2477rsolutiondelcran.jpg

 

Beaucoup de monde pour l’inauguration de la quatrième édition d’Art et paysage,  malgré un ciel capricieux et l’appel de la vuvuzela sud-africaine.

 

Un parcours à l’amble du cheval qui nous servait de guide, des haltes auprès des oeuvres, pour permettre à leurs jeunes auteurs de nous les présenter brièvement.

 

dsc2474rsolutiondelcran.jpg

 

La merveilleuse cabane d’Ayous (prêtée par Arc-en-rêve), si sereine:

 

dsc2485rsolutiondelcran.jpg

 

Et avant le coquetèle dinatoire, un spectacle aérien sur le toit de l’église, un joli moment suspendu:

 

dsc2504rsolutiondelcran.jpg

 

Et, bien sûr, les Zeuvres, sur lesquelles nous auront le bonheur de revenir ici en long, en large et en travers.

 

Premières impressions? De bien bonnes choses, de bien moins bonnes, du trauma pavillonnaire (que ces futurs architectes devraient s’empresser de traiter avant que ça tourne au pathologique), mais surtout beaucoup de hors-sujets.

 

dsc2479rsolutiondelcran.jpg

Totalement assumés, du reste, grâce à une langue de bois admirablement chantournée, et mise au service d’une imparable mauvaise foi…

 

Un peu comme André Manoukian, quand il réussit à caser ses figures imposées sur les primes de la Nouvelle Star.

 

Il faudrait quand même rappeler à toute cette prometteuse jeunesse que le hors-sujet et la mauvaise foi sont des privilèges exclusifs de l’âge… Sinon, qu’est-ce qu’il nous reste, non mais??

 

J’ai souvent « cherché refuge » dans la sélection proposée, et je le regrette.

 

Mais, il y a de l’idée, de la légèreté,du concept brut (hélas), du rêve et de l’humour (merci!)

 

dsc2492rsolutiondelcran.jpg

 

 Deux jeunes des Beaux-Arts ont consciencieusement cherché, dans l’histoire de notre ville, un mythe même minuscule ou une toute petite légendounette locale à exploiter. Sans succès, on s’en doutait.

 

Alors, ils en ont imaginé une ( ils auraient d’ailleurs pu commencer directement par ça, mais être artiste, c’est tout un chemin faut dire).

 

Voici donc leurs « sous-terriens », l’ancestrale peuplade artiguaise, qui se serait réfugiée dans les entrailles communales suite, on peut le supposer, à une explosion pavillonnaire à l’aube du quaternaire.

 

 dsc2471rsolutiondelcran.jpg

 

Pour Art et Paysage 2010, ils se risquent à jeter un oeil au-dehors..

 

Voici quelques fragments de ce qu’ils pourront y découvrir, amalgamés (en toute mauvaise foi!), à d’autres éléments glanés dans le Parc Bétailhe.

 

Sauront-ils démêler le vrai du faux?

 

dsc2473rsolutiondelcran.jpg dsc2478rsolutiondelcran.jpgdsc2482rsolutiondelcran.jpgdsc2490rsolutiondelcran.jpg

 dsc2488rsolutiondelcran.jpgdsc2499rsolutiondelcran.jpg

dsc2493rsolutiondelcran.jpgdsc2481rsolutiondelcran.jpg

 

dsc2500rsolutiondelcran.jpgdsc2486rsolutiondelcran.jpg

dsc2509rsolutiondelcran.jpg

Rappel à Dieu

 

dsc2441rsolutiondelcran.jpg

 

Le 8 juin 2010, dans sa grande (miséri)corde.

 

dsc2440rsolutiondelcran.jpg

Griff moins

dsc2443rsolutiondelcran.jpg

 

Un peu moins de plus à Artigues, ou un peu plus de moins: Griff+ fermera définitivement ses portes à la fin du mois.

 

Donc, encore de bonnes affaires à dénicher dans les rayons pour les farfouillistas.

 

Des T-shirts qui assurent:

dsc24662rsolutiondelcran.jpg

 

Des chaussures qui parlent:

dsc2464rsolutiondelcran.jpg

 

La cravate de Lewis Caroll:

dsc2458rsolutiondelcran.jpg

 

Ou la culotte de Brigitte Bardot:

dsc2448rsolutiondelcran.jpg

 

Un T-shirt ailé, pour ma jolie voisine:

dsc2387rsolutiondelcran.jpg   dsc2446rsolutiondelcran.jpg

 

 

Le rayon des fashionistos:

 

dsc2459rsolutiondelcran.jpg

 

 

 Où l’on peut habiller les dandys et leur daddy:

 

dsc2456rsolutiondelcran.jpg

 

Moi, j’aime bien les hommes à pois. Mais si l’on peut trouver les mêmes articles en 6 ans ou en XXL, ils portent cependant des marques différentes. Bizarre…

 

dsc2462rsolutiondelcran.jpg

 

Et c’est qui qui, qui va prendre la place laissée vacante par Griff+? 

Hélas oui, c’est Gifi…

 

dsc24682rsolutiondelcran.jpg

Yes you Kant

 

 

242227561115.jpg

 

A l’intention de la jeunesse artiguaise sous Tranxène, voici les conseils exclusifs de notre rubrique: « La philo, avec brio », pour avoir tout Descartes en main, et passer l’épreuve haut l’Alain.

 

En effet, dans quelques jours, vous allez enfin découvrir LES questions que vous ne vous posez jamais, mais auxquelles il vous faudra bien pourtant apporter LA réponse, en deux feuillets et trois parties, de préférence.

 

(Le bon vieux plan des familles restant une valeur sûre:

Partie 1: Ben oui

Partie 2: Ben non

Partie 3: Ben j’chai pas trop en fait.

Ou: « Thèse, antithèse, foutaise », comme disait ce faux-derche de Sartre.)

 

sartre.jpg

 

Soignez la forme: la dissert est une autoroute, qui doit amener le lecteur à destination le plus rapidement et le plus confortablement possible. Une autoroute bien balisée, et pas une petite route de montagne, certes charmante, mais qui vous balade en lacets pendant des heures pour parcourir trois kilomètres à peine.

 

Gardez à l’esprit la maxime (authentique) de JP Raffarin, stoïcien contemporain: « La route est droite, mais la pente est rude. »
Donc, on ne commence une phrase que si on est sûr de l’amener jusqu’au bout, idem pour le paragraphe et idem pour la partie. On soigne l’orthographe, mais surtout on respecte la syntaxe, notre saint axe, si souvent malmené hélas.

 

Très important: tout le plan est dans le sujet. Donc, on prend le temps de faire une analyse lexicale approfondie de CHACUN des termes avant de se lancer. (Bon, pas les mots de liaison quand même, sinon on fait du Jankelevitch.)

 

Maintenant, passons au fond. Oui, je sais, vous le touchez déjà, mais rien n’est perdu.

 
Les basiques: la république, c’est Platon et Rousseau, l’éthique c’est Spinoza, le meilleur c’est Merleau-Ponty, le rire c’est Bergson et la franche poilade c’est Kierkegaard. En gros, on en choisit un pour la première partie, et un autre pour la deuxième partie. Dans la dernière partie, vous pouvez enfin exposer votre own private little philo.

 

La différence entre moi empirique et moi transcendantal (notion hautement kantienne, et qu’on peut placer à peu près dans tous les sujets)? Fastoche: le moi empirique c’est le moi au réveil, dans le miroir de la salle de bains. Le moi transcendantal, c’est Sofia Loren. (Enfin, pour moi. Pour d’autres, ça peut être Mère Térésa, Franck Ribéry, Jean-François Kahn…)

 

kant1rsolutiondelcran.jpg

 

Des citations, oui, mais point trop n’en faut.

 

Evitez de citer BHL et Botul, deux philosophes fictifs, mais osez les philosophes figuratifs: Magritte, Chirico, Giacometti…

 

Foncez aussi sur les citations de Derrida, même fictives. De toutes façons, le correcteur ne l’aura pas lu, ou n’y aura compris quedchi, ce qui laisse encore une bonne trentaine d’années aux bacheliers les plus malins pour exploiter le filon.

 

Mais surtout, soyez carrés et logiques. La philo, qu’on met maintenant à toutes les sauces bien-être et psycho, c’est aussi et surtout une science de la logique, de l’argumentation. 

 

heiddeggertombe1214150173.jpg

Mes prédictions pour les thèmes de l’année?

 

Dans ma boule de cristal: du sujet à haute connotation morale , comme toujours dans les périodes glauquement délétères, et qui vous amènera à conclure que désirer sans faim, c’est mal, et penser avec TF1, c’est pas bien.

 

Comme à Cannes, quoi. Où les jurés passent leurs journées à se goinfrer de homard grillé en robes griffées, avant d’encenser un film bien sinistre, tourné sous une barre d’immeubles, avec des acteurs monosyllabiques à cheveux gras. 

 

 

 En cadeau, pour finir, une délicieuse citation de Paul Valéry, que vous pourrez toujours tenter de placer, mais à vos risques et périls:

 

« Toute philosophie pourrait se réduire à rechercher laborieusement cela même que l’on sait naturellement. »

 

Tiens, ça pourrait faire un chouette sujet…

 »
tombecamus.jpg


12345
 

Alex Blog |
Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | toute ma vie !!!
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres