dsc2646rsolutiondelcran.jpg

 

 Vendredi, à la mairie, on fêtait donc les quinze bougies de la mandature de Mme Cartron (15 bougies certes, mais un seul S pour anniversaire, merssi). Et, à cette occasion, un livret: « Paroles d’artiguais » a été édité. Un très beau livret: une vingtaine de portraits d’habitants de la commune, qui livrent leurs coups de coeur et leur vision de leur ville.

 

dsc2647rsolutiondelcran.jpg

Les photos sont magnifiques. Elles sont l’oeuvre de Patrick Loubet, un photographe installé sur la commune et qui nous avait déjà régalés, en 2008, de ses portraits d’artiguaises affichés sur les grilles du château Bétailhe .

 

Dans ce livret, on peut croiser de malicieux anciens, un champion de judo, un lanceur de couteau, des ramasseurs de balles, et même ma muse, Pierre L., photographié à la médiathèque, un gros tas d’ouvrages ouverts devant lui. Certainement des dictionnaires de rimes, le tricheur.

 

dsc2651rsolutiondelcran.jpg
Par-dessus mon épaule, quelqu’un souffle: « Clark Gable.. »Et en y regardant de plus près (et en rajoutant bien sûr quelques touches de pilosité fort nécessaires), il y a du vrai… (Mais Clark Gable avait de très vilaines oreilles, lui. Alors que ma muse est parfaite. Au fait, ce serait quoi le masculin de muse? Mon museau?)

 

gablersolutiondelcran.jpg

 

 

 Bon, j’y suis aussi, la blagueuse ortiguaise, mais on m’a affublée d’un prénom inédit. Ce pseudo pseudo m’arrange bien finalement, car quand je relis à tête reposée les âneries que j’ai proférées, j’ai franchement un peu honte…(Dieu merci, je ne me relis jamais. Mais un doute affreux soudain m’étreint: si ça se trouve, je n’ai pas cessé de débiter des bêtises depuis 2 ans…)

 

dsc2648rsolutiondelcran.jpg

Il y a des visages que je connais déjà, d’autres pas, et beaucoup que j’aimerais connaître.

 

Des réflexions fort pertinentes, qui me font voir la ville sous un autre angle (« Pourquoi l’église d’Artigues est-elle si isolée?  » « Cette commune m’a tant plu que je trouve bien normal qu’elle plaise aussi à d’autres et qu’ils veuillent s’y installer »..), des lieux à découvrir (un petit lac rue Fleur de Lys? Des plafonds peints au château Lestrille?), des projets intéressants (une ferme pédagogique, un festival dans le parc de la mairie, des échanges inter-associations.)

 

J’aurais bien aimé découvrir aussi la vision de notre  talentueux dessinateur de BD, celle d’un pêcheur à ligne au bord de l’étang, celle d’un joueur de pétanque sous sa casquette…

 

Mais ce sera pour la prochaine fois, sans doute, on est tous tellement beaux et tellement passionnants ici, n’est-ce pas?

 

 dsc2652rsolutiondelcran.jpg