Drôles de dames

 

dsc24002rsolutiondelcran.jpg

 

La vraie vie au féminin, c’est dans C’est dit!, et ça fait envie.

 

 

Quatrième numéro déjà… J’ai donc raté trois exemplaires poignants et captivants, mais j’en imagine quand même les gros titres:

 

J’ai congelé mes sept bébés!!

 

                         J’ai été cadeau d’anniversaire-remplaçante pour l’équipe olympique de water-polo!!

 

J’ai accouché au bureau sans lâcher mon Blackberry ni quitter mes Louboutin!! »

 

                            J’arrive à nourrir trois enfants avec un RSA!!

 

 

J’espère qu’il sortiront bientôt une édition internationale:

 

Yémen: J’ai neuf ans et je suis déjà mariée!!

 

                Ethiopie: J’ai deux ans et je suis déjà excisée!!

 

Iran: J’ai soixante-douze ans dont soixante sous la burqa!! etc, etc….

 

Mais j’y pense, dimanche, c’est bien la fête des mères, non??

 

Vite! Abobonnez-moi!!

Mod’addict

 

dsc2393rsolutiondelcran.jpg

 Aline Benito est ravie: le nouveau dépôt-vente qu’elle vient tout juste d’ouvrir ne désemplit pas.

 

Il n’est pas exactement à Artigues, c’est vrai, puisqu’il se trouve à Lormont-Village, mais bon, franchement, c’est la porte à côté… Il suffit de continuer après Lestrille (pour les gourmands, c’est tout droit après la Toque cuivrée…) jusqu’au premier rond-point.

Et, pour ne froisser personne: Aline habite à Tresses.

 

Elle a installé un très joli local, qui tient plus de la boutique de mode que du dépôt-vente à l’ancienne, parfois si déprimant. Tous les articles sont soigneusement sélectionnés, tous sont impeccables et rigoureusement pourvus de leur étiquette d’origine (donc, ne les enlevez surtout pas, tant pis si ça gratte!).

 

dsc2392rsolutiondelcran.jpg

 

Elle propose aussi des articles neufs (en ce moment, des jeans de marque à prix discount), des bijoux, et même un service de retouches simples (ourlets, fermetures éclair…) car elle est styliste-modéliste de formation.

 

dsc2390rsolutiondelcran.jpg

 

Le dépôt-vente représente une alternative confortable au vide-grenier venteux, ou au container prétendument humanitaire. (D’ailleurs, allez plutôt déposer les invendus à Stop Misère, ce n’est guère plus loin, et bien plus chaleureux!)

 

Le tout jeune Mod’addict devrait tenir ses promesses. Et on peut aussi visiter son site, qui mettra prochainement en scène les vêtements disponibles.

 

L’adresse: 4 allée Françoise Giroud à Lormont. Tél: 05-57-30-83-55

Le site: www.modaddictdepot.com

 

dsc2397rsolutiondelcran.jpg

 

Message personnel à l’intention d’Aline (qui se faisait bien du souci sur mon compte, même que si elle me connaissait mieux, elle s’en serait fait davantage…): Vous voyez comme on est bien aimables à Artigues!!… Mais n’hésitez surtout pas à laisser  tous les commentaires ou précisions que vous jugerez utiles en cliquant sur « commentaires ».

 

 

Que ma joie demeure

 

dsc2253rsolutiondelcran.jpg

 

J’aime beaucoup me promener dans les cimetières. Pas par morbidité, voyeurisme ou irrespect.

 

Mais ce sont souvent de beaux endroits, calmes et si vastes, même au centre des métropoles les plus denses. Chacun d’entre eux s’efforce de tenir au mieux sa promesse: offrir un paisible repos éternel, et chacun pose son empreinte propre sur la ville qui l’abrite.

 

Qu’il soit blotti contre une église à la campagne, joyeusement escarpé comme le charmant Saint Romain de Cenon qui m’évoque tellement Montmartre, vallonné et arboré comme le parc cimetière qui surplombe Artigues.

 

 Et on y rencontre plein de gens fabuleux, tous pétris de qualités incroyables, et tous follement aimés, mais qui ne la ramènent jamais avec ça, et vous laissent déambuler en paix autour de leur couche saintement fleurie.

 

Et puis, il y a toute une vie qui s’affaire autour des pierres tombales: passons pudiquement sur ce qui peut grouiller sous le couvert du marbre gravé, et concentrons-nous plutôt sur les oiseaux qui pépient à qui mieux-mieux, les lézards peinards qui font la sieste au soleil, et même sur certaines taupes, parmi les plus téméraires, qui ne craignent pas de creuser leurs galeries dans un sous-sol déjà bien encombré.

 

dsc2245rsolutiondelcran.jpg

 

 Il paraît même que, dans le grand cimetière intercommunal artiguais, une colonie de chevreuils aime aussi à se promener. Mais ils font beaucoup plus de dégâts que moi…En venant saccager les offrandes des familles endeuillées.

 

Certaines de ces familles ont même dû grillager leurs tombes, voire les électrifier. Et les protestations remontent jusqu’à la CUB, qui doit être bien embêtée de devoir choisir entre des morts si respectés et des chevreuils tellement vivants…(Ca doit représenter une sorte de Club Med, pour eux, avec buffet campagnard gratuit et à volonté)

 

Si ces sales bêtes avaient au moins appris leur catéchisme au lieu de perdre leur temps à se faire pousser des trucs bizarres sur le front…. On n’en serait pas là.

 

Mais c’est ça qui est beau avec la vie, c’est que justement elle ne respecte rien: quand elle doit ruisseler, et bien, elle ruisselle et rejoint l’océan, quand elle doit trouver la lumière, et bien, elle pousse et disjoint les vieilles pierres, et quand elle n’arrive pas à se trouver un logement social, et bien, paf, elle pose son oeuf dans le nid du voisin.

La vie est têtue comme un chevreuil cornu, et c’est aussi pour ça qu’on l’aime tant, mais tant…

 

Alors, avis aux durs à cuire de mon entourage qui réussiront à me survivre (dans un monde subitement dénué d’intérêt et de schplürtz au café): moi, une tombe bien proprette et bien grillagée, ça me fait plutôt flipper. J’aurais passé ma vie terrestre à veiller à ce que ma porte reste grande ouverte aux chats ou aux prophètes errants, et c’est pas pour contempler l’éternité derrière des barreaux.

 

Laissez donc les chevreuils dégusterer mes couronnes, les moineaux fienter sur ma stèle, les lézards se lover sur ce qu’il restera de moi, les pâquerettes envahir mon ultime espace.

 

Et puis, on ne sait jamais: si c’était vrai ces histoires de réincarnation? Et si, par chance, je devais renaître sous la forme d’une douce biche bondissante (bien qu’une solide petite chèvre sicilienne, ou une vipère à la la langue bien pendue feraient aussi bien l’affaire)? Comment ferais-je pour rejoindre ma nouvelle enveloppe (la fourrure me va si bien, en plus), hein, empêtrée que je serais sous des fils électrifiés??

 

 

dsc2249rsolutiondelcran.jpg

 

 Ce qui est amusant d’ailleurs, c’est de constater que les tombes sont traitées comme autant de petites maisons: chacun y va de son goût pour la propriété ou pour la déco: des murettes de pierre, des petites palissades de bois bucoliques, jusqu’aux mausolées avec grille en fer forgé et toit ouvragé.

Ce n’est pas pour rien que cela s’appelle: « une dernière demeure »… Du reste, s’il faut louer le Seigneur à l’église, il faut également louer sa concession à la mairie.

 

Et pour terminer, admirez celles-ci, exotiques et raffinées, comme des pagodes au bord du Yang-Tsé:

 

dsc2250rsolutiondelcran.jpg

 

 

 

 

 

Agirondack

 

 Vous vous souvenez sans doute des « chaises bordelaises » de Sandrine, réalisées (tout en palette) suite à un atelier d’Arc-en-Rêve:

 

dsc1735rsolutiondelcran.jpg    dsc1907rsolutiondelcran.jpg

 

Elles ont, pour moi, un faux air d’Adirondacks, ces fauteuils d’extérieur typiques de la côte Est américaine, et créés en 1903:

 

7d921810261echaise.jpg

 

Pour tous les bricoleurs (même débutants) intéressés, Sandrine organisera des ateliers de fabrication les mardi 18 et 25 mai, et les jeudi 20 et 27 mai. 

Pour les lieux, horaires et autres détails pratiques, voici son adresse mail:

 

sandrine.jaeckert@gmail.com

 

 Quant à ceux qui douteraient encore, je confirme que la déco-récup est top-tendance. Même les plus grands noms du design adoptent le « rescue style »!

 

Du collectif 5.5:

 

chaisedesign55.jpg

  Aux frères Campana, les deux chouchous brésiliens du moment. Voici leur « Sushi chair »;

 

sushichaircampana.jpg

Donc, tous à vos palettes, pour construire votre propre « Agirondack », futur incontournable de la côte Ouest!

 

Sandrine me signale également que, le vendredi 21 mai, à 18h. au Château Lestrille, aura lieu la présentation de mode d’une jeune créatrice bordelaise: « Les mirettes de Chris. »

 

A suivre…

 

 

 

1234
 

Alex Blog |
Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | toute ma vie !!!
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres