dsc2397rsolutiondelcran1.jpg

 

A Tout-Y-Faut, on fait tout ce qu’Y-Faut pour attirer les regards des passants vers de calmes jardins colorés.

 

 Et cette vigilance végétale s’étend jusqu’aux trottoirs qui bordent les maisons.

 

 

dsc23982rsolutiondelcran.jpg

 

Sur ce coin de trottoir-là, les fleurs s’en donnent à coeur joie, et prolifèrent en toute diversité: de solides gaillardes, et même, un peu plus loin, un groupe d’iris hautains adossés à un poteau.

 

Dans une rue moins fréquentée, on a choisi la monochromie: l’orange éclatant des pavots de Californie pour rehausser le bleu vibrant des volets. (Car, contrairement à ce que l’on croit trop souvent, c’est le pavot de Californie, et non l’ennui, qui naquit un jour de l’uniformité.)

 

dsc2393rsolutiondelcran1.jpg

 

D’autres lotissements sont beaucoup moins bien lotis…

 

dsc24032rsolutiondelcran.jpg
Mais, en ces temps de préservation du vivant, il paraît qu’il faut être très indulgent pour la mauvaise graine, et détourner délicatement le regard lorsqu’on croise au bord d’un trottoir deux ou trois coquelicots qui racolent.