dsc1725rsolutiondelcran.jpg

 

San Michele, notre mystérieuse enclave de la rue du Chasselas, a décidé de me vexer définitivement en laissant flotter à tous vents mes innombrables lacunes vexillologiques.

 

En effet, et au mépris de toute lologique, elle hisse presque quotidiennement un drapeau différent…

 

Bon, celui d’aujourd’hui, par chance, je le reconnais. Mais, hier, par exemple, se pavanait à la même place une croix jaune sur fond rouge, que je n’ai réussi à relier à aucune contrée civilisée.

 

Pour changer de pavillon, aussi souvent qu’Eric Besson de veste, une vraie crise identitaire doit se jouer là-dedans… 

 

Il est grand temps que notre ministre préféré vienne y mener un petit débat sur l’identité nationale et la fidélité au fanion.

 

C’est d’ailleurs peut-être en l’attendant que la petite suzeraine du lieu, juchée sur sa muraille, en a perdu la tête.

 

Mais j’ai été lui remettre la tête sur les épaules, moi, il y a des choses avec lesquelles il ne faut pas désopiler quand même.

 

 dsc1738rsolutiondelcran.jpg

 

 

 Au fait, un vrai cadeau que le Koidonkéou d’hier. Vous avez tous reconnu les ordinateurs usagés qu’une entreprise artiguaise collecte, désosse et recycle.