• Accueil
  • > Archives pour janvier 2010

A tous vents

 

dsc1725rsolutiondelcran.jpg

 

San Michele, notre mystérieuse enclave de la rue du Chasselas, a décidé de me vexer définitivement en laissant flotter à tous vents mes innombrables lacunes vexillologiques.

 

En effet, et au mépris de toute lologique, elle hisse presque quotidiennement un drapeau différent…

 

Bon, celui d’aujourd’hui, par chance, je le reconnais. Mais, hier, par exemple, se pavanait à la même place une croix jaune sur fond rouge, que je n’ai réussi à relier à aucune contrée civilisée.

 

Pour changer de pavillon, aussi souvent qu’Eric Besson de veste, une vraie crise identitaire doit se jouer là-dedans… 

 

Il est grand temps que notre ministre préféré vienne y mener un petit débat sur l’identité nationale et la fidélité au fanion.

 

C’est d’ailleurs peut-être en l’attendant que la petite suzeraine du lieu, juchée sur sa muraille, en a perdu la tête.

 

Mais j’ai été lui remettre la tête sur les épaules, moi, il y a des choses avec lesquelles il ne faut pas désopiler quand même.

 

 dsc1738rsolutiondelcran.jpg

 

 

 Au fait, un vrai cadeau que le Koidonkéou d’hier. Vous avez tous reconnu les ordinateurs usagés qu’une entreprise artiguaise collecte, désosse et recycle.

 

 

Koidonkéou?

 

 

dsc16342rsolutiondelcran.jpg

Plus bleu que…

 

dsc1524rsolutiondelcran.jpg
…le bleu de tes yeux, je ne vois rien de mieux, même le bleu des cieux » faisait chanter Aragon Aznavour à Edith Piaf.

 

Ben moi, je crois que j’ai vu mieux. A Artigues, vers les Hauts de Pinsan.

 

Il y a là une maison et son muret qui font offense à l’azur le plus pur, tant ils sont bleus:

 

dsc1521rsolutiondelcran.jpg

 

Et, vous allez rire, elle se situe là:

 

dsc1525rsolutiondelcran.jpg

 

Elsa Triolet… Sel-lamèm…

 

La muse/muselière d’Aragon, mais également belle-soeur de Maïakovsky (c’est qu’elle savait s’entourer, la mère pète-sec…).

 

Elsa, dont les yeux, pourtant glaçants, ont inspiré à Aragon l’un des plus beaux poèmes de la langue française (mais on peut préférer Eluard), poème que nous avons tous annoné en baillant à un moment ou un autre de notre scolarité…

 

Mais que savions-nous de l’amour et de l’azur, alors…?

 

 Allez, on se refait la première et la dernière strophe:

 

Tes yeux sont si profonds qu’en me penchant pour boire,

J’ai vu tous les soleils y venir se mirer

S’y jeter à mourir tous les désespérés

Tes yeux sont si profonds que j’y perds la mémoire.

(…)

Il advint qu’un beau soir l’univers se brisa

Sur des récifs que des naufrageurs enflammèrent

Moi je voyais briller au-dessus de la mer

Les yeux d’Elsa, les yeux d’Elsa, les yeux d’Elsa.

 

 Mais c’est quand même pas possible qu’il ait écrit ces lignes-là pour cette femme-là, aussi peu inspirante qu’une surveillante d’internat en Prusse occidentale…

 

 Pas possible… Elle a du l’enfermer à triple tour dans sa chambre jusqu’à ce qu’il lui rende sa copie…Ou alors, c’est la jalousie qui m’aveugle. (Hypothèse qui n’est pas à exclure)

 

trioletelsavig.jpg

Latté

 

dsc1639rsolutiondelcran.jpg

 

Après les travaux, les arbres de l’avenue de l’Eglise romane se trouvent revêtus d’un magnifique lambris de planches brutes.

 

La raison d’un tel relooking? On peut en trouver plusieurs. (Bien entendu, il doit y avoir une explication tout à fait rationnelle et raisonnable, mais sommes-nous sûrs qu’elle nous intéresse vraiment celle-là, je vous le demande?)

 

dsc1638rsolutiondelcran1.jpg

 Première hypothèse: nos arbres se préparent pour Art&Paysage, et proposent un espace de création libre à tous les artiguais. A vos pinceaux! Et transformons ces planches brutes en totems dignes de Gaston Chaissac.

 

dsc1641rsolutiondelcran1.jpg

 

Deuxième hypothèse: ils sont jaloux des petits jeunes qui paradent devant le parking de l’église, dans leurs costumes de bambou taillés sur-mesure, et du dernier chic.

 

dsc1642rsolutiondelcran.jpg

 

Dernière hypothèse: ils veulent suivre la tendance déco-écolo qui cache la misère sous d’astucieux bardages, en ajoutant une petite touche de nature dans nos villes.

Tendance que les demeures artiguaises ont adoptée avec enthousiasme.

 

dsc1683rsolutiondelcran.jpg dsc1685rsolutiondelcran.jpg

 

 Sinon, d’autres suggestions??

 

Dernière minute: Pensez à faire le concours-prono, Bordeaux-Le Mans, organisé par notre libraire préféré. Deux places pour Bordeaux-Boulogne à gagner!!

Moi, c’est fait: j’ai mis Bordeaux gagnant, car il semble que Le Mans pédale un peu dans la rillette ces temps-ci.

Je sais bien que c’est un peu tard pour prévenir, mais je n’ai pas beaucoup mis le nez dehors la semaine dernière…

 

 

 

12345
 

Alex Blog |
Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | toute ma vie !!!
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres