• Accueil
  • > Archives pour septembre 2009

Ikebana

 

dsc0826rsolutiondelcran.jpg

 

Il y a, Avenue du Peyrou, un merveilleux  jardin, qui fait face aux lignes strictes de la Villa Luna, déborde sur le trottoir, monte à l’assaut de la clôture et prolonge sa magnifique exubérance dans des plates-bandes plus intimes.

 

J’ai toujours trouvé cette portion de l’avenue un peu mal fichue, un peu biscornue, avec ses obliques improbables qui relèguent certaines habitations sur d’insolites îlots.

 

Mais ce jardin, qui renouvelle à chaque saison ses jeux subtils de lignes et de couleurs, offre un contrepoint éclatant à ce joyeux bric-à-brac urbain.

 

 

dsc0827rsolutiondelcran.jpg

 

Comme un ikebana géant, parfaitement composé, sur une table en formica. 

 

 

dsc0828rsolutiondelcran.jpg

S’ouvrir, le dimanche

 

dsc1044rsolutiondelcran.jpg

 

Carrefour sera ouvert ce dimanche.

 

Bon, mais à vrai dire, on s’en fout un peu.

 

On aura bien autre chose à faire ce jour-là: profiter des derniers feux de l’été indien, flâner dans les ruelles du Vieux Bordeaux ou, tiens, aller faire un tour au vide-grenier d’Artigues.

 

Car dimanche, Artigues se secoue les puces. Pour les vendre.

 

De 9h. à 18h.

 

Et pas besoin de carte de fidélité pour y faire de bonnes affaires…

 

 

A ce stade

 

dsc0823rsolutiondelcran.jpg

 

...les bornes dépassent les limites.

 

dsc0822rsolutiondelcran.jpg

Champ d’honneur

 

Le 26 septembre, à partir de midi, nous sommes invités à récolter, puis à goûter (on ne sait pas encore sous quelle forme) les épis d’Art et Paysage , lors d’une « Maïs Parti ».

 

dsc0807rsolutiondelcran.jpg

 

« Heureux les épis mûrs et les blés moissonnés,

Heureux les artiguais qui vont les déguster… »

 

 Non, vraiment, le beau poème de Charles Péguy (le « mécontemporain » comme il se désignait) mérite mieux que mon alexandrin de mirliton…

 

Et comme il est dédié aux soldats de 14/18, et que nos épis artiguais se déploient juste derrière le monument aux morts, anticipons un peu la célébration du 11 novembre et rendons hommage aux poètes vintage, aux épis, aux moissons, et à tout le sang pur, ou impur qu’importe au bout du compte, qui a tant abreuvé champs, sillons et tranchées:

 

Heureux ceux qui sont morts

Pour la terre charnelle.

Mais pourvu que ce fut

Dans une juste guerre.

 

Heureux ceux qui sont morts

Pour quatre coins de terre.

Heureux ceux qui sont morts

D’une mort solennelle.

 

Heureux ceux qui sont morts

Dans les grandes batailles.

Couchés dessus le sol,

A la face de Dieu.

 

Heureux ceux qui sont morts

Dans un dernier haut lieu

Parmi tout l’appareil

Des grandes funérailles.

 

Heureux ceux qui sont morts

Car ils sont retournés

Dans la première argile

Et la première terre.

 

Heureux ceux qui sont morts

Dans une juste guerre

Heureux les épis mûrs

Et les blés moissonnés.

 

« Eve », Charles Péguy.

 

 

dsc0808rsolutiondelcran.jpg
 

 

123456
 

Alex Blog |
Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | toute ma vie !!!
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres