dsc1109rsolutiondelcran.jpg    dsc1113rsolutiondelcran.jpg

 

 

Un monde fou, fou, fou au vide-grenier artiguais…. On pourrait s’interroger sur les raisons sociologiques (« sociétales » même, c’est plus chic) d’une telle affluence, tant du côté des exposants que de celui des chalands.

 

Mais laissons l’analyse aux experts (et la plage aux romantiques), et concentrons-nous sur le job, à savoir quelques images d’exposants.

 

dsc1114rsolutiondelcran.jpg

 

Ils sont photographiés ici avec un objet de leur stand, ou une de leurs trouvailles.

 

Mais poussons le jeu un petit peu plus loin, et envisageons cet objet comme une sorte de totem, une image du moi intime, comme un autoportrait codé… 

 

Peut-être même que certains d’entre vous connaissent le beau poème de Bukowski (qui était certes un « vieux dégueulasse », mais doublé d’un déchirant poète):

 

« There’s  a bluebird in my heart

that wants to get out… »

 

Voyons ce que cela donne:

 

 dsc1118rsolutiondelcran.jpg    Elizabeth et son T-rex

 

 

dsc1121rsolutiondelcran.jpg   Lisa et son siamois à pois

 

 

 

dsc1115rsolutiondelcran.jpg  Pierre L. et son oiseau muticolore

 

dsc1119rsolutiondelcran.jpg  Aurélie et sa ballerine secrète

 

 

dsc1123rsolutiondelcran.jpg dsc1124rsolutiondelcran.jpg

Léa et son « gros cochon » (qui est peut-être un déchirant poète)

 

dsc1126rsolutiondelcran.jpg Paolo et son coeur de pierre

 

Et moi, alors?

 

Oh moi…Je suis une âme simple dont voici le portrait:

 

dsc1134rsolutiondelcran.jpg
 Pizza aux câpres et carretino de Palerme!