Brunch bizarre

 

dsc1362rsolutiondelcran.jpg

 

Jeudi matin, à la sortie du parking d’Intermarché, dans un grand carton posé devant les poubelles à verre, on pouvait trouver de quoi préparer un brunch complet pour une bonne dizaine de personnes.

 

Des croissants pur beurre, des barquettes de fraises impeccables, des haricots verts en pleine forme et autres denrées qui venaient à peine de franchir le cap de leur date limite de vente.

 

 

Bizarre. 

 

D’autant que les étiquettes indiquaient une autre enseigne de l’agglomération bordelaise.

 

Juste avant que la voiture « propreté » d’Artigues n’embarque le tout vers la déchetterie, deux mères de famille ont évité cet ultime gaspillage en chargeant promptement le tout dans leur coffre.

 

Ouf.

Un instant, j’avais failli oublier que c’était la crise.

 

dsc1363rsolutiondelcran.jpg

Abusif

dsc1386rsolutiondelcran.jpg

 

 

Oui!! Libérez-le!!!

 

C’est absolument contraire au respect le plus élémentaire des droits de l’homme d’enfermer les gens dans des cabines téléphoniques!!!

 

 

 

La mariée est en noir

dsc1278rsolutiondelcran.jpg

 

Balzac n’a pas écrit que des bouquins chiants des monu(ro)ments de la littérature française, emplis de roboratives descriptions, et de personnages qui sentent le renfermé sous leur costume de drap.

Il est également l’auteur d’une docte et réjouissante « Physiologie du mariage », d’où j’extrais cette perle:« La femme mariée est une esclave qu’il faut savoir mettre sur un trône ».

Et, pour son couronnement, elle a besoin, comme d’hab, d’une robe à la hauteur.

Qu’elle pourra choisir chez Aveline, à Artigues.

 

CQFD.
 

(Ici, une minute de silence, pour vous permettre: 1) de méditer la phrase d’Honoré, 2) d’admirer le brio avec lequel j’ai amené mon sujet. )

 


 

La boutique Aveline est installée à Artigues depuis dix ans. Au début, elle ne vendait que des dragées. Elle continue d’ailleurs, on y trouve des dragées de toutes les couleurs, des dragées-coeurs, et même des dragées kashers. (Saviez-vous que la dragée nous vient de Rome et que les plus fines sont faites avec des amandes d’Avola, près de Syracuse, en Sicile? Juste comme ça, en passant….) 

 

dsc1276rsolutiondelcran.jpg

 

Depuis six ans environ, elle propose aussi accessoires, faire-part, chapeaux, chaussures, lingerie et bien sûr LA robe. Depuis deux ans, elle habille également les mariés, et, une fois qu’on est lancé, on peut tout y trouver aussi pour les baptêmes et communions.

 

dsc1286rsolutiondelcran.jpg

 

Une bonne occasion pour moi de me tenir au courant des dernières tendances en matière de fashion nuptiale. Je vous rassure: le blanc polyester meringué a toujours la côte. Mais il tend à être devancée par de plus sympathiques audaces: la couleur bordeaux perd un peu de terrain au profit du noir (un retour aux origines, les premières robes étant noires: pas franchement gai-gai marions-nous, mais bon…) et l’anis et le parme font une percée remarquée.

 

dsc1281rsolutiondelcran.jpg
On peut donc se marier en noir, à la Jeanne Moreau, en frou-frous ardents à la Scarlett, ou même façon Marilyn:

 

 dsc1284rsolutiondelcran.jpg

 

 Ici, toutes les robes sont disponibles uniquement sur commande, puis retouchées (gratuitement) aux mesures de la future épouse. Le choix est donc énorme dans cette petite boutique qui ne paie pas de mine. (Voilà qui aurait bien plu au père Honoré: des trésors de vertus intérieures sous une apparence modeste, mais digne).

 

Et les « minorités visibles » sont également représentées:

 

dsc1279rsolutiondelcran2.jpg
 Madame Couerbe et ses six salariées reçoivent une clientèle qui vient parfois de fort loin: cette petite entreprise de notre commune ne semble pas connaître la crise. On lui souhaite beaucoup  de bonheur…

 

Pour finir, le petit dicton anglais qui rappelle les éléments indispensables à la tenue de la mariée:

 

Something new, something blue

Something old, something borrowed

And six pence in the shoe (quelque chose comme ça)

 

Traduction et adaptation:

 

Quelque chose de nouveau (là, j’ai beau chercher, je ne trouve rien de bien neuf sous le soleil nuptial…)

Quelque chose de bleu (la carte Visa du promis par exemple)

Quelque chose de vieux (pas le promis, si possible)

Quelque chose d’emprunté (pas le promis non plus, ça fait mauvaise copine)

Et le bas de laine dans l’escarpin (quelque chose comme ça).

 

 

dsc1280rsolutiondelcran.jpg

 

 

 

Koidonkéou? (2)

 

 

dsc1285rsolutiondelcran.jpg

 

Fastoche!!!

 

Réponse demain…..

 

 

 

12345
 

Alex Blog |
Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | toute ma vie !!!
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres