• Accueil
  • > Archives pour décembre 2008

Juré

 

 

dsc03252copie.jpg
Promis, craché, juré etc, je ne dévoilerai pas mon choix final, en tant que jurée intègre, consciencieuse etc, du prix littéraire de la ville d’Artigues.

 

 Enfin, presque pas.

 

Car j’ai eu un vrai coup de coeur pour le dernier livre sur ma liste: « La traversée du Mozambique par temps calme » de Pluyette.

 

Je ne connais pas du tout cet auteur, mais on évoquait Vialatte l’autre jour et je sens comme une filiation là.

 

Délibération finale et vote samedi matin.

 

 

Espace rose

 

dsc0315copie.jpg
Sarah Lacaze, 28 ans, fait partie de l’équipe d’entretien des espaces verts de la ville d’Artigues. Avec ses collègues, elle bêche, sème, désherbe, débroussaille, s’occupe des plantes de la serre municipale et des massifs, nettoie et embellit les abords de l’étang et le parc.

 

Sarah, c’est la petite queue de cheval blonde qu’on voit parfois dépasser, entre la casquette et la veste de travail, le seul indice qui la distingue du reste de son équipe.

 

C’est cette petite queue de cheval qui m’a donné envie de la rencontrer, après l’avoir tant de fois croisée, une débroussailleuse à la main. Car Sarah fait ce que l’on a coutume d’appeler « un métier d’homme »: un métier très physique, où l’on est exposé aux intempéries (et en ce moment….) et où l’on manie un outillage souvent très lourd.

 

Car quand Sarah passe l’aspirateur, c’est plutôt sur un tapis de feuilles mortes.Et c’est la pleine période: presque douze tonnes de feuilles sont acheminées chaque semaine à la décharge. Pensez-y quand vous râlerez à la perspective de jouer du râteau…

 

Mais elle adore son métier, qu’elle pratique sur notre commune depuis presque 8 ans.

 

Ce n’était pourtant pas une vocation. Sa vraie passion était le sport, et si on lui a proposé cette voie, au lycée pro, c’était surtout pour combler son besoin de nature et de grand air. (Elle vit d’ailleurs à la campagne.) Elle n’aimait pas trop l’école, mais la rencontre avec les plantes a été une révélation.

 

A Artigues, elle a intégré une équipe soudée et sympa, sans macho de la tronçonneuse, et elle s’y sent bien.

 

Elle affirme ne pas souffrir plus que ses collègues des conditions de travail,ne porte jamais de gants et est plutôt fière de ses cals!

 

Il y a du travail toute l’année, varié selon les saisons, et puis les rencontres avec les artiguais qui viennent parfois taper la causette. Ou ceux qui dérobent les plantes dans les massifs, restreignant ainsi le budget plantations… Dommage.

 

Je devine que Sarah n’ a pas toujours eu la vie douce…Et qu’elle a trouvé dans ce métier si proche de la nature une forme d’apaisement.

 

Un petit espace rose au milieu du vert..

 

N’oubliez pas de saluer sa petite queue de cheval lorsque vous la croiserez.

 

 

What a joy!

 

 

mediatheque12122.jpg

 

 

The Médiathèque of Artigues (who does’nt go with the back of the spoon), sta organizzando una reunione sul tema della traduzione, on the 12th of December.

 

It looks so great and stupendissimo!!

 

If you have capito tutto, you must go and spend some good time, per Bacco!

 

(And grazie very much to Cunégonde, for the information…)

 

 

Téléthon J + 1

dsc0323copie.jpg

123456
 

Alex Blog |
Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | toute ma vie !!!
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres