• Accueil
  • > Archives pour novembre 2008

Le petit chaperon rouge

dsc0286800x600.jpg

 

Il était une fois une jeune femme au coeur pur et à la douce voix, qui portait le nom de Dominique Seguin (mais oui…).

 

Quand elle vit tout le mal infligé en ce bas monde aux petites chèvres blanches avides de liberté, aux petits chaperons qui s’ennuient sur les sentiers balisés, aux petits cochons qui ne connaissent pas la colocation, et aux petits enfants anesthésiés par la méchante fée Télé, elle décida d’aller courir le vaste monde en quête d’un royaume enchanté.

 

Et d’une baguette vraiment magique, et pas made in Taiwan, nom d’un nain!

 

Elle trouva le premier dans une librairie, et la deuxième au milieu d’un livre de contes.

 

Dominique Seguin fut durant de longues années l’âme de la librairie Comptines, à Bordeaux.

 

Et puis, à l’aube d’un beau matin d’Aout 2007, elle s’est lancée, et a inauguré sa propre librairie: Le Petit Chaperon Rouge, avenue Thiers.

 

C’est une librairie-jeunesse, comme on dit, dont les étagères débordent d’ouvrages qui s’offrent au lecteur comme autant de coffres au trésor.

 

Bien sûr, comme dans tout conte qui se respecte, nombreuses furent les embûches sur la route de notre héroïne. Elle dut affronter la flambée du Dragon de l’Immobilier, se colleter avec Babayaga-TVA, déjouer les ruses du pouvoir d’aChat-Botté, et voler au secours de son collègue Oscar’hibou.

 

Elle coule maintenant des jours heureux, au milieu de ses nombreux enfants albums. Elle exauce les voeux de maintes écoles, médiathèques, associations,mamans, marâtres ou bonnes marraines, participe à l’opération « Courant Livre » avec les collèges de la région, et organise un samedi par mois, un goûter/conte pour ses petits clients.

 

Dans sa librairie, le temps s’apaise, les contraintes de l’agenda s’envolent. On ouvre un album, Dominique nous oriente vers un autre, et on en découvre un troisième puis un quatrième… Du genre de ceux que l’on achète pour lire une histoire aux enfants le soir, et qu’on referme alors qu’ils se sont endormis depuis belle lurette…

 

Au Petit Chaperon Rouge, il y en a pour tous les âges, tous les goûts, tous les budgets. Noël approche, et un livre est un cadeau qui fait toujours plaisir, même aux ogrelets qui n’ont pas la Cara-bosse de la lecture.

 

Avec une petite dédicace tendre sur la page de garde, ils peuvent même se transformer en précieux talismans.

 

Mais, de grâce, n’achetez pas vos livres dans les grandes surfaces, entre le chou-fleur et le jambon sous cellophane, ni dans ces usines sans âme qui débitent du best-seller au kilo…

 

Profitez des conseils et de l’accueil de Dominique, qui saura vous piloter avec douceur dans ses rayons…

 

(Personnellement, je recommande le dernier Conti (un catalogue pour commander de nouveaux parents) et « L’incroyable machine ultrapuissante à injures », 8 euros. C’est un scrap-book, qui reprend l’idée du cadavre exquis des surréalistes (mon AbracaDADA à moi!). Parmi les dizaines de combinaisons possibles: »Ta narine gauche schmoute comme un yeti avec des moufles en boîte de nuit ». Délicat et éducatif à la fois, tout ce que j’aime.)

 

dsc02722800x600.jpg dsc02782800x600.jpg

 

dsc0302800x600.jpg

 

« Le petit chaperon rouge »

356 av. Thiers

tél: 05-56-67-68-54 

 

 

Make-up

12bourjoisvioletabsolu800x600.jpg

Le violet a fait un retour remarqué dans les dernières palettes des maquilleurs en vogue. (Bon, ok, le noir aussi, mais ça m’arrange pas trop là…)

 

Du mauve délicat au prune doux, en passant l’ultra-violet flashy, il convient, paraît-il, à toutes les carnations, et se pose au choix, sur les yeux, les lèvres ou les pommettes.

 

Sur les paupières des maisons aussi, il fait son petit effet.

 

La preuve avenue de la Moune, où une jolie coquette envoie de parmes oeillades acidulées au passant…

 

 

dsc02433800x600.jpg

Pétanque et parité

dsc0288800x600.jpg(Aujourd’hui, exceptionnellement, une photo floue…)

L’équipe de France de pétanque a remporté les championnats du monde cette semaine, contre l’équipe taiwanaise. (Depuis quand ils jouent aux boules à Taiwan? Et comment ont-ils baptisé Fanny et le cochonnet là-bas?)

 

Un prétexte idéal pour aller à la rencontre des pétanqueurs artiguais, qui me reçoivent chaleureusement dans leur petit chalet de bois.

 

Mr. Jacques Bernard, le président, répond à toutes mes questions, dont celle qui me tarabuste depuis des mois: Y-a-t-il des femmes dans cet univers où prédomine le mâle à casquette?

 

Et bien oui: il y en a trois (avec ou sans casquette?), et, en plus, elles ne paient pas, comme en boîte de nuit.

 

Le club, qui existe depuis huit ans environ, aimerait en attirer davantage, pour féminiser son effectif, qui compte quand même 65 adhérents, dont 34 artiguais. C’est le quatrième club de la rive droite, et il est très actif.

Les pétanqueurs jouent tous les jours, sauf en cas de mauvais temps, où ils se rabattent sur le terrain couvert de Cenon.

Tous les lundis et les vendredis, on y joue « Le Chapeau », avec une mise de cinquante centimes et des lots pour les gagnants (des casquettes?). Deux concours sont organisés dans l’année, et en juillet deux équipes partiront disputer « La Marseillaise », l’un des plus gros concours internationaux (1800 triplettes sur 4 jours). Il faudra suivre ça.

 

Sachez que la pétanque est un sport, un vrai, en voie d’olympisation, avec fédération, licence, entaîneurs et école (comme à Bassens, où l’on forme les futurs Marius. Ils peuvent toujours s’accrocher à Taiwan). Un certificat médical est même devenu obligatoire pour pratiquer.

 

Mais le haut niveau n’exclut pas la convivialité. La Pétanque Artiguaise organise trois ou quatre repas dans l’année, et m’est avis que l’on ne doit pas s’y morfondre…

 

Quel dommage que la casquette ne convienne pas à mon profil de médaille!! Le pétanqueur, avec ses joues roses et son rire frais, a toujours personnifié pour moi, une certaine idée du bonheur…

 

 

dsc02922800x600.jpg

Saugrenu

 

 

Juste comme ça.

J’adore ce mot, d’abord.

Et puis, il faut briser la linéarité du récit, de temps en temps.

Sinon, le lecteur s’encroûte.

Tout le monde s’accorde là-dessus.

 

 

 

 

123456
 

Alex Blog |
Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | toute ma vie !!!
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres