• Accueil
  • > Archives pour septembre 2008

676

 

C’est le nombre d’ouvrages en lice pour cette rentrée littéraire.

 

Du polar, du pavé, du navet, du « tout à l’égo », de l’épopée, il y en aura pour tous les goûts.

 

Mais pourquoi une telle profusion?

Tout simplement parce que, grâce à notre libraire préféré, Artigues décernera cette année son premier prix littéraire. Tous les éditeurs sont sur les rangs. Et devinez QUI constituera le jury? VOUS! (et moi…!) Et, rassurons-nous, notre sus-dit libraire préféré aura déjà effectué une draconienne pré-sélection (en gros: tout sauf Angot).

 

La marche à suivre:

1) -S’inscrire (au Mag-Presse, ou au 05-56-86-73-46, avant le 30 septembre).

 

2)-Se procurer sans plus attendre l’ouvrage photographié ci-dessous (ma bible), une petite merveille d’humour et d’érudition, qui vous permettra de briller à moindres frais lors des réunions du jury (qu’on espère studieuses et arrosées animées).

 

Tremble Goncourt! Ton glas artiguais a sonné…

 

 

dsc0353800x600.jpg

Le goût de la craie

dsc0349800x600.jpg dsc0351800x600.jpg

 

Les rentrées de mon enfance avaient le goût de la craie. Et l’odeur bien particulière de la fascinante petite éponge, si ronde et si rose, dans sa petite boîte de plastique, si ronde et si rose.

 

Les rentrées de mon enfance mêlaient l’enthousiasme et la nostalgie, le désir d’aller de l’avant et l’envie de conserver encore un peu le temps suspendu des vacances.

 

Les rentrées de mon enfance étaient pavées de bonnes intentions, et toutes ces résolutions me semblaient aussi inusables que mes crayons de couleur ,au garde-à-vous dans leur boîte de métal. Mais tout finit par s’émousser…

 

Depuis que je suis maman, peu de choses ont finalement changées, hormis l’usage de la craie et des petites éponges désormais obsolètes… J’ai seulement l’impression ,maintenant, que l’année ne commence plus vraiment le 1° janvier, mais le jour où mon petit dernier reprend le chemin des écoliers. Là ,je prends conscience du temps qui s’écoule, des années qui s’égrènent au rythme de la cloche.

 

La rentrée, c’est un peu notre Epiphanie à nous, les mères…(Mais oui, mais oui, les pères aussi…)

 

Mais l’enthousiasme est toujours là, doublé de ce délicieux petit frisson d’angoisse. Mon fils,ce guépard, qui s’est prélassé tout l’été sans ouvrir un seul cahier, n’aura-t-il pas tout oublié? Et la maîtresse? Sera-t-elle gentille (mais pas trop quand même)? Sera-t-elle jolie (mais pas trop non plus)? Saura-t-elle ménager son exquise sensibilité d’artiste et sa délicieuse susceptibilité d’enfant-roi? Sera-t-elle bien apte, surtout, à discerner, sur son front bronzé, la pure flamme du génie, amoureusement transmise ,de générations en générations, par de vigilantes mammas guépards ?

 

La cloche a sonné, les copains se sont retrouvés et le rang s’est reformé. Dehors, sur l’Agora, les mères des copains aussi se sont retrouvées , pour échanger beaux souvenirs, petites angoisses, et bonnes résolutions.

 

Je nous souhaite une bonne année. (Mais oui, mais oui, aux pères aussi!)

 

1...34567
 

Alex Blog |
Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | toute ma vie !!!
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres