• Accueil
  • > Archives pour septembre 2008

Le choix des armes

 

 

 

dsc0355800x6001.jpg

 

Tu pointes ou tu shootes?
 

Question interrogationnelle

 

dsc0001800x600.jpg

 

Madonna Santa… Ma, il est dans le french dictionnaire ce fucking vocable??

 

Absolutivement.

 

C’est un mot tout à fait normau.

 

 

OCCUPATIONNEL, ELLE adj.Thérapeuthique, psychothérapie occupationnelle: qui cherche à réadapter les malades mentaux par le travail ou des activités de loisirs.

 

 

Avant, cela s’appelait des CAT: Centre d’Aide par le Travail.


Mais ça sonnait trop rébarbationnel.

 

 

Special pursuit

 

Aujourd’hui , je laisse la place à Philopat, notre envoyé très spécial, qui s’est dévoué pour la cause en partant chasser le camembert sur la commune, samedi dernier:

« J’étais au Trivial samedi, avec une équipe d’experts triés sur le volet en raison de leur connaissance parfaite du patrimoine local… Au milieu de onze équipes toutes aussi motivées par le challenge. Nous nous étions entraînés toute la semaine en participant à divers quizz. J’avais moi-même révisé avec mes enfants la bible: « Histoire et tradition d’Artigues », de Jacques Grocq, en vente chez notre libraire préféré.

La victoire ne pouvait donc pas nous échapper!

Afin de tromper l’ennemi, nous avions choisi un nom de code anodin…: « Drôles de parents », ne permettant pas à la concurrence de déceler notre furieuse envie de vaincre… Et nous avions chacun revêtu un masque souriant de façade pour cacher notre « fighting spirit ».

Malheureusement, nous avons du très vite déchanter… »Drôles de cancres » aurait été plus en adéquation avec notre score à la mi-temps…

Certaines questions alambiquées nous ont contraint à déposer de nombreuses réclamations, et ont finalement eu raison de notre détermination. Sans toutefois entacher notre bonne humeur ‘nous nous devions de rester fair-play devant les enfants).

Nous ne reviendrons pas sur certaines irrégularités constatées, et sur de vilains gestes non sifflés par le corps arbitral (utilisation de téléphones portables avec accès internet par les équipes de jeunes, non respect des délais, et participation d’élus dans les équipes des plus âgés).

Enfin autant de petits motifs qui auraient pu nous permettre de déposer un recours afin de faire annuler l’épreuve. Mais nous avons su rester bons joueurs, et finir le défi en cinquième position après une remontée spectaculaire, qui a forcé l’admiration de tous (surtout de nous).

C’est finalement le TCA, équipe représentant le Tennis-club de la commune, qui a remporté le challenge, la coupe et la surprise…qui est de préparer les questions pour l’an prochain.

Inutile de préciser que, d’ici-là, je vais travailler mes revers et réviser le nom des vainqueurs du Grand Chelem…

Plus sérieusement, un grand moment de rigolade, d’échange et de partage.

A renouveler l’an prochain sans modération! »

PHILOPAT

 

 

(Vous aussi au fait, vous pouvez devenir un envoyé très spécial du blog. Mais oui! Ce rêve est à votre portée! Et je ne peux pas être partout tout de même…)

Contact: blogartigues@orange.fr

Brutalisme

dsc0005800x600.jpg

Non, le « brutalisme » n’est pas un néo(b)logisme.

 

C’est un courant architectural (anglais surtout), des années 50 ,très inspiré par la Cité Radieuse de Le Corbusier. Rien à voir avec la brutalité, non plus. « Brutalisme » dérive de »brut », comme « béton brut », l’un des matériaux de prédilection du célèbre architecte suisse.

 

Ce courant privilégia le matériau sans l’ornement, et mit en évidence ce qui était d’habitude caché: poutres, tuyaux et autres.A cet égard, le Centre Pompidou à Beaubourg, imaginé par Renzo Piano, peut être considéré comme un exemple d’architecture brutaliste.

 

En raison des « brutales » dérives bétonnières qui s’ensuivirent, le brutalisme ne connut pas un avenir bien « radieux », et son influence resta malgré tout limitée.

 

Ce qui n’est pas le cas du « modernisme » de Le Corbusier, son inspirateur, dont on trouve une illustration presque parfaite sur notre commune.

 

En prenant l’Avenue de la Prairie , prenez le temps d’observer « Le jardin de Vinci », un ensemble qui abrite des bureaux, et qui reprend les cinq points fondamentaux du Modernisme , tels que Le Corbusier les a définis:

 

-Les pilotis, qui dégagent l’espace sous le bâtiment pour circuler, garer, entreposer ou prolonger le jardin.

-La façade libre

-Le plan libre: deux termes un peu techniques . En gros: l’utilisation de piliers de béton permet de dégager murs et façades de leur obligation « porteuse ».

-Le toit-terrasse, qui, comme les pilotis, permet de créer de nouvelles fonctionnalités (terrasse, solarium…)

-La fenêtre en longueur. Une histoire de linteaux, un peu technique aussi, mais j’ai un peu la flemme là…

 

Il est vraiment dommage que le Modernisme n’ait pas été davantage « récupéré »pour les constructions de type « pavillonnaire », où l’on privilégie toujours les codes traditionnels. Il a été massivement utilisé pour les constructions de prestige, ou, à l’inverse, pour des bâtiments collectifs ou industriels.

 

Et pourtant, il propose une option architecturale tellement « légère », fonctionnelle et tellement moins contraignante à bâtir…

 

Engagez-vous (durant les heures de fermeture!) sur la passerelle métallique des « Jardins de Vinci » (et évitez de vous demander ce que ce pauvre Léonard a à voir dans l’affaire…) . Imaginez cette construction dans un tout autre contexte: face à l’océan, ou au milieu des bois…

 

dsc0002800x600.jpg dsc00032800x600.jpg

 

 

12345...7
 

Alex Blog |
Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cplespilettes
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres