Courage !

 

dsc0344800x600.jpg

-Ecole maternelle du Parc-

 

 

 

dsc0336800x600.jpg

 

-Abribus-

 

Escales

dsc0319800x600.jpg

 

Besoin de vous évader hors des frontières d’Artigues pour différer la rentrée? Notre Parc de la Mairie ne vous fait plus rêver, mais les charters sont trop chers?

 

Pour un tour du monde express, sans se ruiner ni s’épuiser, il suffit de passer le pont (d’Aquitaine), pour se rendre au Jardin Floral de Bordeaux-Lac. Par l’entrée Sud (à côté du vélodrome), et au bout d’un immense et sinistre parking, on pénètre dans le jardin « des villes jumelles », neuf espaces créés par les villes jumelées avec Bordeaux.

 

Neuf escales minimales et végétales.

 

Du Québec à Israël, en passant par Munich ou Lima, les résultats sont plus ou moins heureux, et les escales sont inégales. Los Angeles nous rejoue le déclin de l’empire américain, Lima embaume la giroflée. Mais la pagode chinoise est superbe, on s’attend à voir le Dalaï-lama en descendre pour nous offrir un machin blanc. Le Maroc aussi, surtout si on a pris soin d’apporter un thermos de thé à la menthe et des cornes de gazelle. Au milieu des zelliges, on pourrait presque se croire à Casablanca…

 

C’est près d’Artigues, ce n’est jamais surpeuplé, et c’est très dépaysant.

 

Alors, merci qui???

 

dsc0320800x600.jpg

dsc0305800x600.jpg dsc0313.jpg

 

 

Communication

 

 

dsc0339800x600.jpg

 

 

Agora

dsc0327800x600.jpg
L’Agora pour les grecs, représentait l’espace commercial et politique de la cité, le lieu des échanges par excellence. Pour les romains, c’était le forum, et pour le reste de l’Italie jusqu’à nos jours: la piazza .

 

Pour les mères artiguaises, l’Agora se situe dans l’espace spatio-temporel compris entre la dernière sonnerie de la cloche et le parking des écoles.

 

Certes, il y a de nombreuses Agora disséminées dans les endroits stratégiques de la commune: chez notre libraire préféré, au Bar Central, sur la place du marché, et certainement, comme je le soupçonne, sur le terrain de pétanque.

 

Mais ne nous y trompons pas, la seule Agora, la vraie, celle où s’exerce le « Mother Power », c’est devant l’école qu’elle se tient. C’est là que se débat avec le plus d’animation le plan d’urbanisme, la flambée du cours de la tomate ,la réforme de la carte scolaire ou la côte des coiffeurs. C’est là aussi que la dernière campagne municipale a dû se jouer. Bref, l’entrée de l’école c’est « Voici », « Libé », « Cuisine Actuelle » et le « Monde de l’éducation » réunis sur un seul parvis.

 

Et le parvis, justement, n’était pas joli-joli… Des allées mesquines au goudron défoncé, et boueuses à s’en ravager les ballerines. Trois bancs qui se tournent le dos. Un grillage déprimant comme une cage de zoo, et derrière lequel il faut se masser pour tenter d’apercevoir la chair de sa chair.

 

Mais tout cela va changer dès la rentrée, et les actrices majeures (très peu de premiers rôles masculins) de la vie municipale vont enfin pouvoir débattre , les pieds au sec, dans un décor un peu plus digne d’elles…

Avant:

dsc0106800x600.jpg dsc0116800x600.jpg

 

Après:

dsc0326800x600.jpg dsc0328800x600.jpg

123
 

Alex Blog |
Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | toute ma vie !!!
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres