• Accueil
  • > Archives pour juillet 2008

Emigration choisie

pinupfermeture.jpg

Pour soulager un peu mon ami Brice Hortefeux, légèrement débordé sur sa droite par tous ces zétrangers à rétentionner, j’ai décidé de me raccompagner moi-même à la frontière de ma Zétrangie (merci Tété!), en Juillet.

Si mon ami Berlusconi me laisse ressortir, je serai là en Août. Mais je suppose qu’alors, c’est vous aurez pris les routes de l’exil. S’il n’y a personne de l’autre côté de l’ordi, je ne vais peut-être pas me fatiguer à « mouiller ma toge » (et merci Sénéque!) en pleine canicule… (Mais si, on y croit, on y croit à la canicule en Août…)

Donc, nous nous reconnecterons sans doute en Septembre.

 

Bonnes vacances à tous!

(Et je confirme: c’est bien moi sur la photo.)

Ca le fait, ou pas? Les résultats

Nous arrivons au terme de notre seconde Grande Enquête à Suivre, qui avait pour thème l’édition 2008 d’Artigues Art et Paysage. Je sais, je n’ai pas parlé de « Dekaler Artigues », ni de « Fragtalis », ni de « Jeu de guerre », ni d’ »Ombrage ».

 

Mais ça commence à sentir très fort le monoï et le sable chaud, alors j’abrège.

Le grand gagnant de la B(l)ogue d’Or 2008 (prix généreusement doté de toute ma considération, ce qui n’est pas déjà pas rien, et de trois Carambars périmés gracieusement offerts par notre libraire et mécène préféré) revient donc à :

kif6639800x600.jpg

Ludovic Menneson, pour ses « Chemins de traverse »

 

A l’unanimité de moi-même, j’ai adoré cette oeuvre très maligne (matériau et concept on ne peut plus simples), surprenante au premier abord, puis très belle (jeux de lumières, de lignes et de couleur). De plus, c’est aussi le projet qui collait le mieux au cahier des charges imposé aux participants.

 

En incitant les artiguais à couper la prairie dans sa largeur, elle nous a permis de redécouvrir l’autre sentier, celui qui longe l’orée du bois, et de porter un autre regard sur cet espace pourtant bien familier.

 

Je prédis un beau parcours à ce jeune Ludovic , loin des sentiers battus et rebattus…

 

Et terminer ses études avec une B(l)ogue d’Or, croyez-moi, ça le fait grave….

Veinard, va.

 

dsc0099800x600.jpgdsc0103800x600.jpg

Coquelicot

 

kif6606800x600.jpg -Tout-Y-Faut-
Tombé au champ d’honneur, le coquelicot.

Victime de sa réputation de mauvaise graine.

Recherché par la brigade des stups. Réduit à demander l’asile sur les bords de route ou les friches urbaines.

 

Reconstitution des faits:

Comme le bleuet et la matricaire, le coquelicot est une plante messicole: une amie des moissons, et qui fut très longtemps hébergée dans les champs, surtout de blé.Pour preuve, ce tableau de Monet:

 

w0536.jpg

On connaissait déjà ses vertus soporifiques (le coquelicot est de la famille du pavot), et on mélangeait ses pétales à la bouillie des petits, afin de leur assurer une nuit paisible.

Puis, l’on s’en méfia: n’allait-il pas altérer la qualité des farines, qu’on voulut toujours plus blanches, toujours plus pures?

Alors, on se mit à séparer le bon grain de l’ivraie, en éliminant peu à peu ses semences. Discriminé le petit pavot, et refoulé aux frontières des prés.

Là, les herbicides achevèrent le travail. Le coquelicot (qui signifie « petit coq » en vieux français) fait maintenant crête basse sur les zones de chantier et les bords de trottoir.

C’est qu’il aime les sols bien « remués », d’où son amour pour les champs de blé, et de bataille. Là où on sait si bien labourer la terre et la chair des hommes.

D’ailleurs, en Angleterre, en écho à un poème pompeusement larmoyant, on en a fait le symbole des anciens combattants. Le jour anniversaire de l’armistice, on y distribue des « poppies » en papier. Mais rien à voir avec les « Poppies » chantés par Patti Smith…

 

Petites fleurs de couleur, mes soeurs de misère, si vous ne trouvez plus de place au carrefour de Tout-Y-Faut, émigrez donc en Grèce, où l’agriculture intensive n’a pas encore fait de ravages, et où l’on vous accueille , à prés ouverts, vous si rouges contre le bleu de la mer…

 

kif6596800x600.jpg

 

Alex Blog |
Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cplespilettes
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres