La part des anges

kif6397800x600.jpg

 

Le Cuvier de Feydeau propose, paraît-il ,une des meilleures programmations en danse contemporaine de la région.

J’écris « paraît-il » car, malheureusement, il y a trois sortes de spectacles que je ne supporte pas ,et la danse en fait partie . (Les deux autres étant, dans l’ordre et pour ceux que ça intéresse, les polyphonies corsico-bulgares et les films d’Arnaud Desplechin).

Je suis plutôt bon public, en général, mais ces trois trucs-là…soit ça m’endort, soit ça me déprime. En tous cas, ça sèche net toute ma désopilance naturelle.

C’est donc d’un oeil morne que j’ai feuilleté le dernier programme du Cuvier « La part des anges ». Et là, mon intérêt a été réveillé par quelques conceptualisations passionnantes: «  »…participation du chocolatier Lagasseau… Nicolas Magie, chef du restaurant La Cape…banquet pour 150 convives… »

J’ai réservé mes places illico, parce que d’accord, je n’aime pas la danse, mais quand il s’agit de manger, je ne donne ma part à personne ,et surtout pas à un pseudo-ange en tutu.

En guise d’amuse-bouche, il a fallu assister à une expérience chorégraphique. Normal.

Et prendre un air pénétré pour admirer la performance de deux danseurs se contorsionnant sur deux espèces d’assiettes ,tournoyant à grande vitesse.

Il y avait forcément un sens profond, caché derrière tout ça. J’ai hésité entre les derniers soubresauts de la crevette flambée, ou, à l’écoute du fond sonore, à des assiettes à dessert en phase de rinçage dans le lave-vaisselle.

Pour l’apéritif, »Le vin des minutes »: une expérience de dégustation de vin, à différents degrés de décongélation. Pas fous, ils n’ont pas soumis nos bons Bordeaux à cette torture , et ont été chercher du vin chez ces sauvages de l’Aude.

dsc00434800x600.jpg dsc00433800x600.jpg

Le plat principal, concocté depuis 7 heures du matin par le chef Nicolas Magie, était un aérien régal, accompagné du bien nommé Chasse-Spleen (Moulis-en-Médoc, et c’est de sa faute si les photos sont floues).

dsc00435800x600.jpg

Puis ,un intermède délicieusement décadent: le bodybuilder Raphaël Lapoirie en guise de presse-agrumes vivant.

dsc00438800x600.jpg

Mais le clou de la soirée fut quand même le dessert. On apporta sur un plateau le moulage du corps du plasticien Laurent Moriceau, grandeur nature, et entièrement réalisé en chocolat noir recouvert d’un glaçage de chocolat blanc. Bravo au chocolatier Lagasseau, dont l’épouse m’a bien fait rire en nous racontant sa folle semaine en compagnie d’un tel gisant.( Moriceau avait déjà proposé cette expérience, nommée « Killing me softly » en 2003 au Palais de Tokyo.)

 

dsc00443800x600.jpg dsc00442800x600.jpg dsc00440800x600.jpg

Avec des marteaux, nous étions invités à briser le cadavre et à nous régaler , tels de gourmands cannibales, d’un morceau de tibia, ou d’une joue.

 

dsc00445800x600.jpg dsc00446800x600.jpg

Finalement, j’adore la danse contemporaine . Surtout le dessert.

dsc00448800x600.jpg

dsc00449800x600.jpg

 

 

Mai 68 / Mai 08

soisjeuneettaistoi.jpg

En mai 68, les murs avaient la parole.

 

En mai 08, ils l’ont encore, même s’ils feraient mieux de se taire , parfois.

 

Regardez ce que j’ai trouvé, cette semaine, sur un mur de Bordeaux:

 

dsc00431.jpg

 

 

Nom d’un pavé, ça c’est de l’engagement !!

 

 

Allez, jeunesse d ‘Artigues, tous avec moi:

 

 

« CONVERSES = SS » !!!

 

 

 

 

 

Pardon Jean-Pierre

 

kif6417800x600.jpg Pardon Jean-Pierre Coffe, mais je n’ai pas réussi à m’en tenir aux 20 euros prévus pour mon premier marché Place du Centre Bourg !

 

J’ai des excuses: il y a tellement longtemps que je n’avais plus acheté de salades sans plastique autour, de soles bien gluantes ou du saucisson au fenouil! Et ni sorti mes piécettes une à une,au lieu de tout régler en bloc avec ma carte bleue.

 

 

Ce marché était vraiment réussi, et la place s’y prête tellement bien.

Le jour et l’horaire choisis aussi sont idéaux: le week-end s’annonce , et on a envie de croquer des cerises ou d’improviser un barbecue. Les enfants peuvent y venir après l’école, et participer à l’ambiance en se poursuivant autour des étals. Les retardataires , ou les gros bosseurs, ont la possibilité d’y faire un saut puisqu’il est ouvert jusqu’à 20 heures. Il y les jeunes, les moins jeunes, toutes les générations artiguaises pour une fois réunies.

 

Chalands et commerçants semblaient très motivés pour inscrire ce marché dans la durée. A nous tous donc de le faire vivre et perdurer.

 

Une petite remarque: il manque un endroit pour se poser, boire un café et échanger des recettes. Si la pizzeria pouvait s’en charger, tout serait vraiment parfait!!

 

 

Quelques images, et admirez le stand de saucissons, la ravissante aubergine brodée de Sophie et ce merveilleux vendeur de bières bavarois !

kif6412800x600.jpgkif6419800x600.jpg

 

kif6422800x600.jpg kif6414800x600.jpg

kif6413800x600.jpg

 

 

 

 

 

Belle bête

 

Cette belle armoire Louis-Philippe en merisier massif est en vente sur notre commune.

Elle a été réalisée sur mesure par un menuisier.

Pour plus de détails, les coordonnées du vendeur sont disponibles sur demande:

 

blogartigues@orange.fr

 

armoirelouisphilipe1800x600.jpg

 

 

 

 

1234567
 

Alex Blog |
Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cplespilettes
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres