Fermeture exceptionnelle

017a1.jpg

 

Le blog s’évade loin d’Artigues, pour quelques jours de vacances bien méritées.

Retour prévu vers le 3 Mai (et je compterai les absents).


Où sont les jeunes? Les résultats

kif6353800x600.jpg

Avant-propos

Toute ressemblance avec d’éventuels ados n’existant que pour chiper mon gloss et vider mes pots de Nutella, est tout à fait volontaire et délibérément revancharde.

 

 

Après une longue enquête semée d’embûches , je suis à présent en mesure de vous révéler que les jeunes d’Artigues sont là:

 

kif6325800x600.jpgkif6348800x600.jpg

Et là:

kif6351800x600.jpgkif6354800x600.jpg

(Au passage, je frémis au tollé que susciterait un « ESPACE VIEUX »dans une ville…Avec « Espace Vieux » vraiment marqué en gros sur la pancarte et sans les dénominations euphémiques habituelles ,du genre: « Les chênes chenus », « Au roseau bien courbé », « Jurassic Lunapark » ….

Fin de la digression.)

 

C’est quand même sous un abri-bus que l’on a le plus de chance de trouver un jeune en compagnie de ses congénères.

Durant la semaine, entre 7h et 8h , ils s’y pelotonnent, avec un gros sac sur le dos, avant de monter dans un gros bus ,pour une grosse journée qu’on espère studieuse, entre autres.

L’hiver, dans la lumière des phares, on peut capter leurs doux regards, encore un peu hébétés, de lapereaux tout juste sortis du terrier.

 

Durant leurs moments de loisirs, on les y trouve également, mais jamais avant midi toutefois.

 

De là, ils partent vers des trams bondés, qui les achemineront vers des centres commerciaux saturés de bruits et de lumière.

La vraie vie, quoi.

 

Certains jeunes font aussi du sport et/ou de la musique, mais Dieu merci, pas les miens.

 

Parfois, ils descendent au centre-bourg, pour la plus grande joie de notre libraire préféré et de son complice masqué le dentiste.

De là, après avoir consommé les compléments alimentaires nécessaires à leur harmonieuse croissance (bonbons/sodas), ils se dirigent vers le City-stade.

Ils s’y amusent pendant des heures à terrifier le bourgeois, garé juste en dessous, en lançant nonchalamment des ballons plus puissants que des missiles Sol-air.

(Bonbons/sodas = sucres rapides = énergie immédiate = 3 rétroviseurs à 1 pour l’équipe à domicile).

 

Ils soignent beaucoup leur look, même s’ils n’ont pas tout compris au bling-bling et portent encore toutes leurs bagues sur les dents.

Le jeune doit être très, très unique mais très, très pareil. C’est indispensable à une bonne consolidation de la notion d’appartenance au groupe et à une socialisation réussie, même si cela demande des heures de travail dans la salle de bains. Pour finir, de toutes façons, relié à un quelconque appareillage électronique, qui l’ isolera du reste de l’humanité.

 

(Et ils écoutent tous des groupes qui ont bien mauvais genre, alors qu’on a quand même l’intégrale d’AC/DC à la maison…)

 

Qu’ils nous énervent, ou qu’ils nous émeuvent, ce sont nos jeunes à nous. Un jour, ils auront eux aussi des souvenirs de jeunesse, et ils les auront construits ici, au milieu de nous. Puis, ils partiront sans doute.

 

Et quand on leur demandera d’où ils viennent, et où ils ont grandi, ils répondront:

« A Artigues. Près de Bordeaux »

 

 

 

Alzheimer

kif6221800x600.jpg

- Avenue de la Moune -

(Tout le monde a compris dans le fond?)

La douceur du métal

kif6335800x600.jpg

 

Quand on a croisé Céline dans les rues d’Artigues, on ne l’oublie pas: toujours pimpante, et jolie comme un coeur sous son petit bonnet, elle a deux petites filles aussi blondes qu’elle est brune, et un sourire à transformer le plomb en or…

 

C’est à l’occasion d’un travail de fin d’études en arts appliqués que Céline a crée ses premiers bijoux ,avec des matériaux métalliques de récupération: rondelles, boulons, diodes…

 

Révélation.

 

Elle ne s’est plus arrêtée depuis, et conçoit chacun de ses bijoux comme une oeuvre ,unique et singulière. Tous ont leur histoire, leur nom, leur poinçon et on les adopte plus qu’on ne les achète.

 

Câble électrique, fil de fer, ressorts deviennent , grâce à sa sensibilité d’alchimiste, des parures d’une extrême finesse. Elle les inclut dans des médaillons colorés et minutieusement ornés , certains sobres et contrastés, d’autres exubérants et joyeux. Elle fait de cet insignifiant outillage de rebut ,auquel on n’accorderait pas un regard, des emblèmes éclatants de féminité. Mes photos ne leur rendent pas justice: allez visiter son site. Et si, comme moi, votre mère vous interdit de porter autre chose que du Cartier, rien ne vous empêche de faire des cadeaux… Les petits pendentifs à 8 euros sont tellement adorables.

 

Le marketing, les études de marché, la com’, c’est pas son truc… Heureusement , elle a une clientèle conquise ,et fidèle.

 

Céline a sauté de joie quand elle a pu obtenir un logement à Artigues, il y a environ 18 mois. Elle adore sa nouvelle ville, et nous, on n’est pas peu fiers de la compter parmi nous.

http://www.metalmorphose-bijoux.com

kif6332800x600.jpgkif6331800x600.jpg

12345...8
 

Alex Blog |
Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | toute ma vie !!!
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres